[EN] 17. IRRI Agronomie Défi: La moisson

18 vues

Description:

Achim Dobermann, directeur général adjoint pour la recherche à l'Institut international de recherche sur le riz (IRRI; http://irri.org), et Leigh Vial, chef de la station expérimentale de l'IRRI, mènent un projet spécial, le IRRI Agronomy Challenge, dans lequel ils Démontrent comment faire pousser une culture de riz productive dans un domaine de 25 x 100 mètres sur la ferme de recherche IRRI.

Commentaire:
2 mai, 116 jours après le premier semis. Nous avons réussi à récolter rapidement notre récolte aujourd'hui avant que les catastrophes totales ne pourraient frapper. Les derniers jours ont été une promenade en montagne. Je voyageais lorsque j'ai reçu un message critique de Leigh en disant que nous avions 70% d'hébergement sur le terrain. Lorsque je suis retourné et j'ai visité le terrain hier, plus de 90% ont été logés, et des pluies occasionnelles étaient encore en cours. Donc, nous étions confrontés à un grave problème d'une culture habitée qui était mûre mais assez humide, et pourrait facilement se tarir, briser le grain ou même germer des graines si nous ne bougeons pas rapidement. Nous sommes allés avec l'une des moissonneuses-batteuses thaïlandaises IRRI aujourd'hui et il n'a pas été facile de tirer les plantes logées, mais cela a fonctionné. Bien sûr, une demi-heure après notre fin, nous avons eu une autre pluie. Il y a eu plus de 25 ans que je conduisais une moissonneuse-batteuse, en Allemagne, et ce n'était certainement pas une combinaison de riz. J'ai eu un peu de problème initial pour m'y habituer, mais j'ai réussi à compléter un cycle complet. Pas facile, compte tenu de l'état dans lequel se trouvait la culture. Il fallait couper très très bas et aller très lentement. Très amusant, néanmoins, après tout ce problème que nous avons eu avec la croissance de notre culture.

Comment avons-nous fait? Nous avons récolté une quantité totale de 1427 kg de riz (paddy) à 21% d'humidité, ce qui équivaut à 1310 kg de grain à 14% d'humidité et se traduit par un rendement en grains de 5,24 tonnes par hectare. C'est environ 1 t / ha plus que le rendement moyen du riz aux Philippines, mais aussi près de 1,8 t / ha de moins que ce que nous avions fixé comme objectif propre à atteindre.

Nous avons évalué les pertes de récolte en estimant la densité des grains abandonnés sur le terrain. Lorsque la récolte a été récoltée «à droite» - avec la récolte éloignée de la moissonneuse-batteuse - nous avons perdu environ 0,63 t / ha, soit 11% du rendement total. La quasi-totalité des pertes proviennent des grains qui se répandent dans la panicule et tombent au sol avant d'être introduites dans l'en-tête. Là où on a récolté le «mauvais chemin», c'est une bande difficile que j'ai bravée où la récolte était tournée vers la moissonneuse-batteuse, nous avons perdu environ 2,4 t / ha, soit 41%. Aie! La perte de 2-4% est généralement considérée comme normale et 10% n'est pas inhabituel pour le riz déposé. Si la bobine était plus lente, elle aurait pu ramener la récolte plus doucement et les pertes auraient été plus faibles, mais au moins le champ est fini, alors que de nouvelles pluies tombent chaque jour.

Pourquoi avons-nous obtenu ce logement soudain? Ce n'était pas trop d'engrais azoté, mais probablement un choix varié combiné, la méthode d'établissement des cultures et la météo. Nous avons remarqué que, dans l'ensemble de la ferme IRRI, cette variété particulière, NSIC Rc 222, a été hébergée dans de nombreux essais dans cette saison de croissance. De plus, en raison du semis de diffusion, les plantes n'étaient pas aussi profondément ancrées dans le sol que dans le riz transplanté. Les pluies tardives ces derniers jours n'ont pas non plus bien fait.

J'ai été choqué hier, mais je suis beaucoup plus soulagé aujourd'hui. Nous allons bientôt analyser notre écart de rendement plus en détail et nous déterminerons si nous avons gagné ou non. Dans l'ensemble et compte tenu des nombreux défis auxquels nous avons dû faire face pendant toute la saison, je dirais que ce n'était pas une catastrophe totale. Nous avons certainement appris beaucoup à faire mieux la prochaine fois, et avec un peu plus de chance, cela aurait pu être le 7 t / ha que nous avions espéré. Pourtant, la chance n'est pas quelque chose sur laquelle on peut compter très souvent.

Il est temps de commencer à penser à faire ensuite, en prévision de la prochaine campagne agricole. C'est la bénédiction déguisée dans les tropiques humides!

Auteur:

International Rice Research Institute

Catégorie:

Vidéo, Anglais, Récolte, Machine motorisée, Savoir

Chaîne:

[EN] IRRI Agronomie Défi: Le documentaire

Date de sortie:

5 années, 3 mois ago

Durée:

03:12

Source:

https://www.youtube.com/watch?v=ssDsh9k5ST8